portrait
L’orchestre à cordes de la Garde républicaine
Sous la direction de François Boulanger, secondé par Sébastien Billard

L’orchestre à cordes de la Garde républicaine fut créé le 23 juin 1947 sur la demande du président Vincent Auriol, lui-même violoniste amateur.
Le chef d’orchestre François-Julien Brun a ainsi pu recruter par voie de concours 22 violonistes, 8 altistes, 6 violoncellistes, 4 contrebassistes qui sont venus s’ajouter aux 80 instrumentistes à vent. Le répertoire de l’orchestre de la Garde républicaine s’est ainsi considérablement enrichi.
L’orchestre à cordes est susceptible de se présenter dans des configurations à 24, 12 archets, ou en quatuor à cordes.
Cet orchestre qui est une formation fondamentale à tout grand orchestre symphonique, sera dès le début destiné essentiellement au service de l’Élysée. Cette fonction au sein du protocole de l’État est toujours inscrite à de nombreuses occasions officielles.
Par son large répertoire et sa géométrie variable, cet orchestre connu et reconnu dans le milieu musical est également sollicité en dehors du protocole habituel par des organisateurs de concerts civils tels que des festivals ou des salles de concerts.