portrait
René Vierne (1878-1918)

René Vierne est le plus jeune frère de l’organiste de Notre-Dame de Paris, Louis Vierne. C’est lors de son séjour au petit séminaire de Versailles, où il est entré en 1889, qu’il décide de se consacrer à la musique. D’abord disciple de son frère, il poursuit sa formation dans la classe d’Alexandre Guilmant au Conservatoire où il obtient son premier prix d’orgue en 1906.
Également hautboïste, c’est à ce pupitre de la musique du 32ème de ligne qu’il effectue une année conditionnelle de 1899 à 1900. Il reprendra volontairement l’uniforme de 1904 à 1905 et intégrera la musique militaire stationnée à Reims. Dès la déclaration de guerre, il est mobilisé et part pour le front le 8 août 1914.
René Vierne devait tenir l’orgue lors du concert qu’André Caplet organisa le 30 décembre 1917 en la cathédrale de Noyon. Le départ précipité de son régiment obligea Caplet à le remplacer par Paul Paray.
Le 29 mai 1918 à huit heures du matin, sur le Plateau de Branscourt (Marne), il est tué par un éclat d’obus. Son frère n’apprendra sa mort qu’un mois plus tard.

Source : Nanon Bertrand, photo collection particulière