portrait
Désiré DONDEYNE (Laon, 1921)
Suite tocellane (1991)

Elève au Conservatoire de Paris de Jean Gallon (harmonie) Noël Gallon (fugue) et Olivier Messiaen (analyse), Désiré Dondeyne, natif de Laon, obtint, avec ses prix d’écriture ceux de clarinette et de musique de chambre. En dehors de ses nombreuses compositions originales et transcriptions, il a signé, avec l’auteur de ses lignes, un Nouveau Traité d’orchestration à l’usage des orchestres d’harmonie, fanfares et musiques militaires paru en 1969 et réédité en 1992. Désiré Dondeyne reste avant tout connu pour avoir dirigé la Musique des Gardiens de la Paix de Paris de 1954 à 1979. Il est devenu une figure emblématique de l’orchestre d’harmonie dont il défendit inlassablement –et enrichit- le répertoire original. A la clarinette, son instrument de prédilection (il avait eu pour professeur au Conservatoire Auguste Périer) Désiré Dondeyne à consacré, entre autres ouvrages originaux, une Suite Tocellane conçue pour un concours de clarinette, dédiée au clarinettiste Jacques Lancelot et datée de 1991. Elle se présente comme une suite à l’ancienne mais composée dans un style moderne, à l’image des suites de Debussy et de Ravel. A un prélude en trois volets succède une alerte Courante, une brève Cadence mettant l’instrument soliste en valeur avant la Sarabande et l’allègre Gigue finale. Quant au titre, il s’agit tout simplement d’un anagramme de Lancelot.

Texte écrit par Frédéric ROBERT
en collaboration avec Marie-Astrid ARNAL et Thierry BESNARD